Afin de prolonger les bénéfices de sa très bonne première année en monoplace, Charles Milesi a mis le cap à l'intersaison sur la Nouvelle-Zélande. La Castrol Toyota Racing Series se déroule aux antipodes en plein été et offre une excellente préparation tandis que l'hiver ralentit l'activité sportive en Europe. Le jeune Français peut ainsi peaufiner dans l'hémisphère sud son potentiel prometteur au contact de pilotes de valeur en vue d'une saison 2018 de la plus haute importance en Euro Cup Formule Renault 2.0 avec le team R-ace GP.

 

KSP_26757119_1682252141836692_4843501282257165092_o.jpg 

Avec cinq épreuves sur cinq circuits différents regroupées en cinq semaines, le programme de la Castrol Toyota Racing Series est très alléchant. La FT-50 utilisée dans cette compétition est une voiture moderne et puissante dotée d'un aérodynamisme intéressant et de pneus Michelin. Il s'agit d'une coque Tatuus de type F3, motorisée par un 4 cylindres de 1800 cc et 215 cv en provenance de chez Toyota. Parmi les participants, on retrouve plusieurs jeunes espoirs du sport automobile comme Marcus Armstrong, Robert Shawrtzman, James Pull, Clément Novalak, Juan-Manuel Correa ou Richard Verschoor, mais avec ses 16 ans, Charles en est le plus jeune. En compagnie de Julien Abelli de Simumotion, il garde la main et affûte sa forme physique et son mental dans des conditions idéales.


La découverte d'une nouvelle voiture et de nouveaux tracés n'a pas empêché Charles de prendre rapidement ses marques et de réussir des performances remarquables dès la première épreuve, les 13 et 14 janvier. Sous une météo changeante, il a bien progressé durant les séances d'entrainement sur le circuit de 3,3 km du Mike Pero Motorsport Park à Ruapan, en signant notamment un meilleur temps sur piste mouillée. Un mauvais choix de pneus le retardait lors des essais qualificatifs, mais il remontait progressivement jusqu'à la 5e position dans la troisième et dernière course.


« Je suis en train de vivre une expérience très intéressante », déclarait le jeune Français. « Le déroulement très concentré de ce championnat néo-zéelandais permet d'enchainer les roulages et les courses sur un rythme soutenu. L'ambiance est très bonne et la voiture agréable à piloter. L'excellent niveau de la compétition m'offre de bonnes références pour étalonner ma progression. J'occupe actuellement le 7e rang au classement provisoire. Les écarts sont serrés et je compte bien ne pas en rester là. »


Calendrier des Castrol Toyota Racing Series 2018

# 1 Ruapana 11-14 janvier : course 1 - P9, course 2 - P7, course 3 - P5, championnat P7 (127 pts)
# 2 Teretonga 18-21 janvier
# 3 Hampton Downs 25-28 janvier
# 4 Taupo 1-4 février
# 5 Manfeild 8-11 février

 

 

Communication Charles Miilesi / © Bruce Jenkins Photography 

Pilote Junior en Karting l'an dernier, remarqué grâce à son incroyable remontée de la 34e à la 9e position en finale du Championnat du Monde au Bahreïn, Charles Milesi a révélé de belles dispositions pour sa première saison en monoplace. Avec 4 victoires et 7 podiums en Championnat de France F4, mais aussi 1 victoire et 3 podiums en FR 2.0 (NEC), le jeune Bourguignon s'est montré à la hauteur de ce nouveau défi. 2017 lui a permis d'identifier les points à travailler pour progresser en 2018, une nouvelle année qu'il aborde avec de solides ambitions.

 

BAR_FR20_SR-6961.JPG 

Réussir le passage du karting à la monoplace demande beaucoup d'efforts. Sur ce plan, Charles a fait preuve d'un sérieux à toute épreuve. Coaché par Julien Abelli de Simumotion, il a enchainé les entrainements physiques et les séances sur simulateur. Un virus contracté à mi-saison est venu contrarier son évolution, mais il a su faire face avec détermination. Peu de pilotes peuvent se réjouir de résultats aussi flatteurs dans deux catégories pour une première année en sport automobile. Anthony Beltoise, qui le suit de près et qui le conseille, a pu apprécier d'un œil averti les progrès de son poulain : « Charles mérite d'être félicité pour son entrée en sport automobile. C'est un garçon intelligent qui profite de chaque occasion pour progresser. Je suis convaincu qu'il il ira loin ! »


Très rapide, Charles a réalisé de très beaux coups d'éclat face à des adversaires beaucoup plus expérimentés que lui. Il se concentre désormais sur l'amélioration de sa constance et sur sa capacité d'adaptation aux différentes conditions afin de récolter plus régulièrement les fruits de son très fort potentiel. Responsable de l'équipe R-ace GP, Thibaut de Mérindol se réjouit de son évolution : « Charles s'est très bien comporté pour sa première saison en monoplace. Nous avons été très satsifait de ses débuts en FR 2.0 et nous pensons que 2018 nous apportera de bons résultats avec lui en Eurocup. » Il est vrai que la lucidité, le perfectionnisme et le courage de Charles font de lui un des jeunes talents français à suivre de près l'an prochain.


« J'ai connu le plaisir de monter sur de nombreux podiums en 2017, » déclarait Charles. « Et j'ai remporté quatre victoires. Je peux être satisfait de cette première saison en monoplace, même si je pense que j'aurais pu faire encore mieux. En tout cas, j'ai trouvé rapidement mes repères au cours d'un double programme très enrichissant. Je vais aborder 2018 avec une bonne connaissance de mes points forts, ainsi que des manques qu'il me reste à combler. L'intersaison va me permettre de travailler dans ce sens sans m'éloigner des circuits. Mon objectif est de faire partie des meilleurs rookies en Eurocup FR 2.0. »


Une préparation physique et mentale intensive sera au coeur de son emploi du temps hivernal. Charles participera également aux Castrol Toyota Racing Series avec le team MTEC, un championnat sur cinq épreuves disputées en Nouvelle-Zélande en janvier et février 2018, avant de se lancer bien armé dans les dix épreuves de l'Eurocup FR 2.0 avec le Team R-ace GP.

 

 

Communiqué Charles Milesi / © Dutch Photo Agency

Dans la lignée des excellentes performances qu'il a réalisées à Magny-Cours, Charles Milesi a accompli un parcours impressionnant lors de l'avant-dernier round du Championnat de France de F4 sur le circuit de Barcelona Catalunya. Double pole position et doublé victorieux sont venus saluer sa progression magistrale.


KSP_6_0225.JPG 

Jeune pilote directement issu du Junior en karting, Charles Milesi est un travailleur acharné qui ne ménage pas ses efforts. Quand son programme de course lui laisse un peu de répit, il s'entraine aussi bien physiquement que mentalement pour faire face à toutes les situations qu'il peut rencontrer au volant de sa monoplace au sein de la structure Simumotion de Julien Abelli. Cette implication constante porte ses fruits puisque Charles est passé en quelques mois de rookie à tête de série en F4.


« Je me sens maintenant parfaitement à l'aise au volant de la F4. », explique-t-il. « Depuis Magny-Cours j'ai intégré la manière de ne pas bousculer la voiture, de ne pas la pousser dans ses derniers retranchements, pour en tirer le maximum. Il n'est pas naturel de rester en deçà de ses possibilités, mais une fois que l'on a assimilé la technique, c'est très efficace ! Je suis bien entendu très satisfait de mon week-end à Barcelone, même si j'ai choisi de ne pas marquer de points au Championnat. »

Les résultats de Barcelone sont là pour étayer l'analyse de Charles. Leader dès les essais libres, il confirmait son niveau en réalisant le meilleur chrono de la séance qualificative du vendredi 29 septembre, ainsi que le meilleur 2e temps, ce qui lui assurait de partir en pole position pour les courses 1 et 3.


Après un départ prudent lors de la 1re course samedi matin, Charles sortait le grand jeu pour reprendre la tête et distancer ses adversaires de plus d'une seconde à l'arrivée, en ayant signé au passage le meilleur tour.


Selon la règle de la grille inversée du top 10 en vigueur en F4, il s'élançait depuis la 10e position pour la course 2. Il se faisait d'abord bousculer lors d'un départ chaotique et chutait au 14e rang du peloton. Pas découragé par ce premier tour, Charles haussait le rythme pour remonter 8 places en 12 tours et terminer 6e, avec un nouveau meilleur temps malgré ses dépassements fréquents.


Dimanche matin, le déroulement de la course 3 était limpide. Bien parti, Charles monopolisait la 1re place jusqu'à l'arrivée en portant son avance à plus de 3'' sur ses poursuivants avec un nouveau meilleur tour à son actif.


Le titre de Champion de France F4 n'étant plus à sa portée, Charles et son entourage avaient pris la décision de privilégier l'avenir en participant au préalable à des entrainements en FR 2.0 sur le circuit de Barcelone qui figurera à son programme 2018 en Eurocup. Ce choix l'empêchait donc de marquer des points en FFSA Academy.


Déjà détenteur de quatre victoires en F4 lors des trois derniers meetings, Charles découvrira le week-end prochain le circuit d'Hockenheim en FR2.0 dans le cadre de la NEC en retrouvant le team R-ace GP.

 

 

Communiqué Charles Milesi / © Photo KSP  

Auréolé de sa récente victoire en Championnat de France F4 à Magny-Vours, Charles Milesi changeait de monture dès le week-end suivant pour retrouver le volant de sa Formule Renault 2.0. Il disputait en effet dans la foulée le 3e meeting de la Northern European Cup (NEC) sur le circuit allemand du Nürburgring au sein du Team R-ace GP. Performant aux avant-postes de l'épreuve, il ressentait logiquement une certaine déception pour avoir été privé de sa 4e place en course 1 à cause d'une disqualification technique. Désormais bien lancé dans sa première saison en monoplace, Charles regarde déjà vers la compétition suivante pour atteindre ses objectifs.

 

KSP_NUR_NEC_KN-6789.JPG 

En plus de sa préparation intensive assurée par Simumotion, Charles Milesi a visiblement bien profité des journées d'entrainement effectuées fin août au Val de Vienne sous l'oeil attentif de son parrain sportif Anthony Beltoise. Il assurait ainsi des temps très convaincants lors les essais libres de la NEC sur le Nürburgring. Les qualifications avaient ensuite lieu sur une piste grasse, ce qui ne dérangeait pas spécialement le jeune rookie de la FR 2.0. En Q1, il jetait toute son énergie dans le dernier tour pour signer un très beau 4e temps à 3 dixièmes de seconde de la tête. Un pilote sortait dans le bac à gravier en fin de séance et la Q2 s'achevait sous full yellow. Cet incident empêchait Charles d'utiliser les meilleures conditions d'adhérence pour conserver son 4e rang et il était crédité du 6e chrono de la session.


Auteur d'un bon départ en course 1, Charles ne prenait pas de risques inutiles au premier virage et conservait sa 4e position. Il remontait ensuite sur ses adversaires du top 3 en attaquant assez fortement. Très rapide, il devait cependant faire face à un changement d'équilibre de sa voiture, très sollicitée dans l'effort. Peu habitué à ce phénomène, il se contentait d'une excellente 4e position sur la ligne d'arrivée. Malheureusement, il ne profitait pas longtemps de ce résultat puisque la perte de son catalyseur durant la course lui valait d'être disqualifié.


Le temps était plus frais pour la course 2 le dimanche matin et Charles ne chauffait pas suffisamment ses pneus dans le tour de formation. Cela expliquait son moindre degré de performance dans les premiers tours. Il revenait progressivement dans le rythme et résistait très bien à la pression de Gilles Magnus, leader du Championnat à ce moment. Une erreur dans la présentation du panneau "dernier tour" une boucle trop tôt, réduisait à néant sa stratégie bien anticipée et lui coûtait la 6e position.

 

KSP_NUR_NEC_KN-5949.JPG 

« En ce qui concerne mes performances pures, le meeting allemand s'est plutôt bien déroulé. », expliquait Charles. « Je n'étais pas le plus rapide, mais mes temps étaient tout de même très corrects. J'aurais pu marquer de gros points et revenir au moins dans le top 5 du championnat. Le bilan du Nürburgring est donc teinté de déception, mais j'ai l'habitude des difficultés de la course et je ne vais pas me laisser abattre pour si peu ! Mon programme est très chargé en septembre et j'aurais l'occasion de me refaire très prochainement. Je prendrai le départ d'un nouveau meeting en FR 2.0 avec tous les pilotes de l'Eurocup et de la NEC dès le week-end prochain à Spa Francorchamps. »

 

 

Communiqué Charles Milesi / © Dutch Photo Agency

Le travail et les efforts réguliers de Charles Milesi viennent d'être récompensés par un superbe meeting en Championnat de France F4 sur le circuit de Magny-Cours. Trois podiums d'affilée, 3e, 2e et finalement 1er, Charles enchaîne les bonnes performances depuis plusieurs week-ends pour sa première saison en monoplace. Désormais 3e du classement provisoire de la FFSA Academy, il va profiter d'un calendrier de course chargé dans les semaines à venir pour confirmer sa nouvelle maturité en sport automobile.

 

KSP_006_1489.JPG 

Après plusieurs compétitions de plus en plus convaincantes en Formule Renault 2.0, Charles Milesi retrouvait le volant de sa F4 les 9 et 10 septembre derniers lors de la 5e épreuve du Championnat de France F4. Il commençait par signer le 3e temps des essais qualificatifs. « J'aurais pu faire encore mieux et pourquoi pas décrocher la pole position, mais une légère incompréhension avec mon équipe m'a coûté quelques dixièmes de secondes. » précisait le jeune pilote.


Sur la réserve lors de la course 1, Charles remontait de la 4e à la 3e position, alors que son potentiel lui aurait permis d'obtenir un meilleur résultat. Remis en confiance après l'analyse de sa prestation, il reprenait le volant avec un moral de battant dimanche matin pour la course 2. Il perdait un peu de temps dans la bagarre des premiers tours, mais haussait nettement le rythme pour regagner plusieurs places et terminer à quelques longueurs du vainqueur avec un excellent chrono. La victoire n'était pas passée loin et Charles était bien décidé à saisir sa chance pendant la dernière course du week-end. Il passait à l'attaque pour rejoindre le plus rapidement possible la 2e place et se lancer à la poursuite du leader Victor Martins. À la fois incisif et sûr de lui, il alignait les tours rapides et réussissait à s'emparer de la première position pour signer sa seconde victoire en Championnat de France F4 avec le meilleur temps de la course.


« Ce n'était pas encore le week-end parfait, mais je n'en étais pas loin ! Je me sentais de plus en plus en confiance et j'ai pu donner le meilleur dans la dernière course. Au-delà de la victoire, c'est une sensation très agréable ! Je m'entraîne beaucoup sur le plan physique et je prépare très sérieusement les épreuves avec Julien Abelli de Simumotion. Voir que tout ce travail commence à porter ses fruits est un excellent encouragement pour la suite. »


Incontestablement lancé sur une dynamique positive, Charles compte bien poursuivre dans cette voie dès le week-end prochain lors de la Northern European CUP FR 2.0 sur le circuit du Nürburgring avec le team R-ace GP.

 

 

Communiqué Charles Milesi / © Photo KSP  

La volonté de Renault Sport de booster son championnat phare en Formule Renault 2.0, l'Eurocup, se traduit par une augmentation du nombre et du niveau des participants comme on a pu le constater ce dernier week-end d'août sur le circuit Paul Ricard. Dans ce contexte très relevé, Charles Milesi a confirmé ses bonnes performances en NEC à Assen en frôlant dans le sud de la France le top 5 lors de la course 1, puis en concluant la course 2 au 9e rang face aux meilleurs spécialistes de la discipline.

 

KSP_PRD_FR20_DL-9167.JPG 

Engagé grâce à une wild-card, Charles était l'un des plus jeunes rookies du plateau de 32 pilotes présents au Castellet et le seul à disputer sa première saison en monoplace au sortir du karting junior. Après quelques coups d'éclat, mais aussi un certain nombre de soucis, notamment de santé, depuis le début de la saison, le jeune pilote R-ace GP est reparti sur une courbe ascendante qui a convaincu toute l'équipe de son potentiel. 2017 est pour lui une année de découverte et d'apprentissage en sport automobile et son objectif principal reste d'emmagasiner le plus d'expérience possible. En se mesurant à des rivaux beaucoup plus aguerris, il progresse de manière significative et peut désormais se mêler à la lutte dans le top 10. Julien Abelli qui le prépare au sein de sa structure Simmumotion est d'ailleurs ravi des derniers résultats de son poulain. Une nouvelle approche de son entrainement devrait prochainement lui apporter un surcroit d'aisance en piste.


Charles mettait à profit les deux séances de tests collectifs pour apprendre les 5842 m du tracé varois et se montrait déjà très rapide lors des séances qualificatives. Vendredi, au cours de la première séance, il travaillait plus particulièrement son passage dans le 3e secteur et terminait en 4e position de son groupe. Alors que personne ne l'attendait à une telle place, il démontrait le lendemain dans la 2e séance que ce n'était pas le fruit du hasard en signant cette fois le 2e chrono du groupe.


À partir de la 2e ligne sur la grille, Charles prenait un bon départ dans la course 1, mais perdait ensuite des places lors d'affrontements musclés dans le peloton. Il suivait parfaitement le rythme de ses adversaires expérimentés et guettait la moindre occasion de remonter au classement. Il revenait ainsi de la 9e à la 7e position dans le dernier tiers de la course et se classait finalement à la 6e place, à moins de 6 dixièmes du top 5 en ayant réalisé le 5e meilleur temps.


Charles s'élançait depuis la 3e ligne au départ de la course 2. Il ne prenait pas de risques inutiles dans les premiers tours pour augmenter ses chances de rallier l'arrivée avec beaucoup de pragmatisme. Il se mesurait à des pilotes déjà intégrés dans des Junior Teams renommés et concluait sa prestation de manière éloquente dans le top 10 à la 9e place.


« C'était une belle expérience ! » déclarait Charles. « Je me suis adapté rapidement au circuit et j'ai pu réaliser des temps très intéressants en qualification. Cela m'a permis de profiter plus complètement des deux courses en me confrontant à des pilotes chevronnés. J'étais dans le bon groupe et j'ai beaucoup appris. Voir que j'étais capable d'aller déjà très vite m'a apporté une nouvelle confiance et je vais revoir mes ambitions à la hausse pour les deux meetings à venir sur des circuits que je connais mieux : Spa et Barcelone. »

 

 

Communiqué Charles Milesi / © Dutch Photo Agency 

Charles Milesi did not hide his disappointment at the end of his first race in Formula Renault 2.0. As the young man is not the type to seek external excuses, he has addressed his most severe criticism to himself in order to find solutions to approach his next race in better conditions.

 

KSP_006_0199A.JPG 

Charles had regained good form after the illness contracted at Pau that prevented him from participating in the 4th event of the French F4 Championship. Even though these worries are now in the past, his return to Monza followed a long period away from the circuits. He took the start of the first race of the Northern European Cup in FR 2.0 on the track where he had won his first race in single-seaters, a beautiful victory in F4 at the end of April.


"I cannot say that the Italian route posed particular problems for me," he explained. "I was not aiming for victory in my first competition in FR 2.0, but I confess that I thought I could reach the podium as a result of my progress in free practice. The R-ace GP team did a very serious job of focusing on my car for the NEC and I certainly had a good card to play at Monza."


Charles was close to the accident in Q1 when a red flag interrupted the session when he had not yet posted a quick lap. He rejoined to the track as soon as the lights returned to green and posted the 5th fastest time on his single lap. He thought he could improve his fate on new tyres during Q2 a few minutes later, but it was not to be. He struggled to find the right balance between the right dose of slipstream and the inevitable aero break that occurred when following a competitor too closely, so he only posted the 8th fastest time.


On Saturday, Race 1 was not going to fix the situation. He attacked from the start and found himself neck and neck with Thomas Maxwell in the first chicane, the variante del Rettifilio. Inside the lefthander, the two cars made contact and the race stopped there. "Maxwell surprised me by closing his line at the end of the corner. I touched him a first time, then we were unbalanced and it was too late to save the situation. The onboard video showed how the incident occurred, the fault was shared. But the sports commissioners refused to view it that way and penalised me by four places for the start of Race 2."


This second race, disputed on Sunday, was disrupted by several incidents requiring the intervention of the Safety Car every time. After a cautious start, Charles moved up quickly from 12th to 6th position in the short time remaining before securing 8th place on the line to avoid another crash.


Aware of the mistakes that he made at Monza and determined to quickly learn from the consequences, Charles will resume racing in mid-July for a round of the Eurocup FR 2.0 at the Nürburgring. This will be a new challenge in the presence of the best drivers of the 2017 field. The clear-sightedness and motivation of the R-ace GP driver will allow him to rectify the situation in Germany.

 

 

According to a press release CM / © Photo KSP & DR 

Le troisième meeting du Championnat de France de F4 a apporté à Charles Milesi davantage de contrariétés que de satisfactions dans les rues de Pau. Son principal souci du week-end venait d'un problème de santé qui ne lui a pas permis de se battre aux avant-postes de la compétition comme il en a l'habitude. Il reste néanmoins dans le top 4 du classement provisoire et espère bien retrouver tout son potentiel pour le rendez-vous de Spa Francorchamps qui marquera la mi-temps de la saison.

 

KSP_006_0209.JPG 

Charles et son entraîneur Julien Abelli ont contracté à leur arrivée à Pau un mal qui n'est pas encore clairement identifié. Toujours est-il que le pilote était anormalement fatigué, souffrant de courbatures et de nausées persistantes. Ses performances s'en sont ressenties pendant toute l'épreuve, notamment dans sa manière de gérer les essais et d'améliorer quelques points stratégiques. Il était par exemple trop offensif dans sa façon d'aborder la longue courbe du Parc Beaumont et s'en trouvait pénalisé au niveau de la chicane Foch, un problème mineur qui aurait été rapidement ajusté en temps normal.


Après des essais libres disputés sous la pluie, le circuit avait séché pour les essais qualificatifs. N'ayant aucune connaissance préalable du tracé urbain de Pau, Charles ne parvenait pas à bien exploiter le surcroît d'adhérence et devait se contenter d'une double 10e place pour son meilleur temps et son second meilleur temps. Il s'employait à inverser la tendance dès le départ de la 1re course afin de se replacer pour la suite du meeting. L'histoire a failli se dérouler selon ses plans puisqu'il pointait déjà 6e à mi-parcours. Malheureusement, Florian Venturi commettait une petite erreur juste devant lui et Charles était contraint de bloquer les freins pour l'éviter, ce qui l'envoyait lui aussi en tête-à-queue. Il terminait 11e, la plus mauvaise position dans l'optique de la grille inversée des 10 premiers pour la course 2.


Manquant de ressources physiques, dépité par ce premier résultat, Charles rentrait tout juste dans le top 10 de la 2e course et améliorait légèrement son score avec une 8e place dans la course 3. « J'ai été très déçu sur le moment », confiait le pilote, « mais je n'ai finalement pas grand-chose à me reprocher : je n'étais pas en condition pour faire des exploits sur un tracé physiquement aussi exigeant. Ma priorité est maintenant de récupérer toutes mes capacités pour défendre mes chances à Spa. Même si j'ai laissé quelques points importants à Pau, je suis toujours 4e du championnat alors qu'il reste 4 meetings et 12 courses à disputer. La motivation ne me manque pas pour la suite de la saison ! »

 

KSP_006_1470.JPG 

Pau 19 au 21 mai 2017, 3e des 7 épreuves du Championnat de France de F4


Essais Qualificatifs : 10e meilleur temps et 10e second meilleur temps
Course 1 : 11e 
Course 2 : 10e 
Course 3 : 8e


Classement provisoire du Championnat de France F4 2017 après Pau (3/7) : 4e avec 65 points

 

 

D'après un communiqué Charles Milesi / © Photos KSP 

Charles Milesi n'a pas attendu longtemps pour montrer ce dont il était capable. Lors du deuxième meeting du Championnat de France de F4 à Monza, il a fait preuve d'une grande vélocité et d'une assurance remarquables qui ont été récompensées par sa première victoire en monoplace au terme de la course 3. Pourtant la compétition n'avait pas vraiment bien commencé dans la première course.

 

KSP_006_0239.JPG 

« J'étais plutôt satisfait des tests et des essais, et je partais de la première ligne en course 1. » racontait le pilote de Dijon. « Mais un concurrent m'a percuté dans le 1er tour et j'ai dû renoncer. C'était d'autant plus décevant que je me retrouvais à cause de cela dernier pour le départ de la course 2. Je suis resté concentré et j'ai pu remonter 8 places malgré l'intervention du Safety Car. Heureusement, tout s'est déroulé quasi normalement dans la dernière course. J'ai pris une bonne avance en tête dès le tour 1, ce qui m'a permis de résister au retour de Victor Martins quand j'ai rencontré des problèmes de freinage. C'était donc un week-end globalement positif, même si je ne suis pas un fan du circuit de Monza en F4. Bien accompagné par Antonio, mon préparateur sportif, J'attends les prochaines courses avec impatience ! »


Pour préparer l'épreuve de Monza, les pilotes du Championnat de France F4 ont eu droit jeudi 27 avril à une longue séance de test au cours de laquelle Charles s'est déjà montré le plus rapide. Il confirmait ensuite dans le top 4 des essais libres avant de signer le 2e chrono, tout en prenant la 2e place des seconds meilleurs temps, lui assurant ainsi de partir en première ligne des courses 1 et 3.


Il ne profitait pas longtemps de cet avantage dans la première course puisqu'un adversaire tapait dans sa roue arrière au freinage de la chicane et que Charles devait abandonner. Outre la déception de ne pas marquer de points alors qu'il était en mesure de terminer en très bonne posture, cet incident le reléguait au dernier rang de la grille de départ de la course 2. Grâce à un moral en béton, Charles partait à l'attaque dès l'extinction des feux, rentrait déjà dans le top 10 au 2e passage et revenait jusqu'à la 6e position lorsque le Safety Car entrait en piste. Il terminait finalement 8e avec un gain de huit places.


La course 3 lui donnait l'occasion de mettre en évidence tout son potentiel. Charles prenait les commandes aussitôt après un excellent départ et s'envolait plus d'une seconde et demie devant ses rivaux en signant le meilleur temps du moment. Il se battait ensuite pour conserver un bon rythme malgré le handicap d'une répartition de freinage décalée. Victor Martins le rattrapait à l'aspiration, mais Charles ne lâchait rien et son adversaire partait à la faute en tentant de le dépasser.


Une première victoire reste un évènement important dans la carrière d'un jeune pilote et le fait de l'avoir obtenue de belle manière dès sa deuxième compétition renforce encore le mental déjà solide de Charles. Il se réjouit déjà de retrouver un circuit plus sinueux les 20 et 21 mai prochains à Pau.

 

KSP_006_1707.JPG 

Anthony Beltoise, parrain sportif de Charles depuis plusieurs années, est ravi de l'évolution rapide de son poulain en monoplace : « Il m'impressionne pour ses débuts en automobile. On dit souvent qu'il faut une année pour apprendre et une année pour gagner, Charles n'a pas respecté ce délai pour s'imposer. Le niveau de la F4 française est très relevé avec des redoublants très rapides et un récent Champion du Monde de Karting, Victor Martins, comme référence. La victoire à Monza est d'autant plus valorisante pour Charles. Il possède maintenant un mental très fort et c'est une grande fierté pour moi de le voir réussir aussi vite. »


Monza 29 avril au 1er mai 2017 , 2e des 7 épreuves du Championnat de France de F4


Essais Qualificatifs : 2e meilleur temps et 2e second meilleur temps
Course 1 : 16e (abandon au T1) 
Course 2 : 8e
Course 3 : 1er


Classement provisoire du Championnat de France F4 2017 après Nogaro (1/7) : 4e avec 61 points

 

 

D'après un communiqué CM / © Photo KSP - Guillaume Veuve 

En parallèle de son programme Formule Renault 2.0 avec le team R-ace GP, Charles Milesi participe également cette saison au Championnat de France de F4. Pour sa première épreuve en monoplace, il s'est déjà montré très compétitif à Nogaro lors des Coupes de Pâques et occupe la 3e place du classement provisoire.

 

KSP_006_0199.JPG 

Bien préparé au sein de la structure Simmumotion, Charles n'a pas été long à se mettre en action. Rapide dans la première partie de la séance d'essais libres, il ne retrouvait pas le bon rythme après une interruption au drapeau rouge. Il se rattrapait en réalisant le 2e temps de la séance qualificative à 0,121'' de la pole, mais il était gêné pour signer un bon 2e meilleur temps et ne pointait qu'au 5e rang.


Charles attaquait dès le début de la course 1 pour s'emparer de la 4e position et contrôler Marvin Klein derrière lui. Arthur Rougier restait cependant hors de portée pour viser le podium. C'est dans la course 2 qu'il réalisait sa plus belle prestation du week-end. Parti depuis la 7e place pour cause de grille inversée des 10 premiers, il enchainait les dépassements avec un brio remarquable pour finir 3e à peu de distance du second. Chrales s'élançait enfin de la 1re ligne en course 3. Auteur d'un excellent départ, il tentait une attaque sur Victor Martins dès le 1er tour, mais cela ne passait pas et il se retrouvait en 6e position. Il revenait ensuite rapidement 4e et tentait de réduire l'écart avec le trio de tête qui avait déjà pris le large.


Déjà pointé 3e au classement provisoire du Championnat de France F4, Charles a cependant le potentiel pour réussir des performances encore plus convaincantes dès le prochain meeting à Monza, comme le confirme Julien Abelli de Simmumotion : « Le week-end de Nogaro n'a pas reflété la véritable vitesse de Charles. Nous avons procédé à quelques ajustements en vue du rendez-vous italien et j'ai pleinement confiance dans ses capacités de se battre pour la victoire. »

 

KSP_006_0619.JPG 

Nogaro 15 au 17 avril 2017, 1re des 7 épreuves du Championnat de France de F4


Essais Qualificatifs : 2e meilleur temps et 5e second meilleur temps
Course 1 : 5e
Course 2 : 2e
Course 3 : 5e


Classement provisoire du Championnat de France F4 2017 après Nogaro (1/7) : 3e avec 34 points

 

Calendrier Championnat de France F4 2017
Calendrier Championnat de France F4 2017
16 - 17 avril: Nogaro (32) - Championnat de France des Circuits
29 - 30 avril : Monza (ITA) - WTCC + Championnat d'Europe F3 FIA
20 - 21 mai: Pau (64) - Grand Prix de Pau
10 - 11 juin: Spa-Francorchamps (BEL) - Meeting de Support: Spa Euro Race
9 - 10 septembre: Magny-Cours (58) - Championnat de France des Circuits
30 septembre - 1re octobre : Barcelone (ESP) - Championnat de France des Circuits
14 - 15 octobre: Paul Ricard (83) - Championnat de France des Circuits

 

 

D'après un communiqué Charles Milesi / © Photos KSP 

© Powered by Kartinside