Afin de prolonger les bénéfices de sa très bonne première année en monoplace, Charles Milesi a mis le cap à l'intersaison sur la Nouvelle-Zélande. La Castrol Toyota Racing Series se déroule aux antipodes en plein été et offre une excellente préparation tandis que l'hiver ralentit l'activité sportive en Europe. Le jeune Français peut ainsi peaufiner dans l'hémisphère sud son potentiel prometteur au contact de pilotes de valeur en vue d'une saison 2018 de la plus haute importance en Euro Cup Formule Renault 2.0 avec le team R-ace GP.

 

KSP_26757119_1682252141836692_4843501282257165092_o.jpg 

Avec cinq épreuves sur cinq circuits différents regroupées en cinq semaines, le programme de la Castrol Toyota Racing Series est très alléchant. La FT-50 utilisée dans cette compétition est une voiture moderne et puissante dotée d'un aérodynamisme intéressant et de pneus Michelin. Il s'agit d'une coque Tatuus de type F3, motorisée par un 4 cylindres de 1800 cc et 215 cv en provenance de chez Toyota. Parmi les participants, on retrouve plusieurs jeunes espoirs du sport automobile comme Marcus Armstrong, Robert Shawrtzman, James Pull, Clément Novalak, Juan-Manuel Correa ou Richard Verschoor, mais avec ses 16 ans, Charles en est le plus jeune. En compagnie de Julien Abelli de Simumotion, il garde la main et affûte sa forme physique et son mental dans des conditions idéales.


La découverte d'une nouvelle voiture et de nouveaux tracés n'a pas empêché Charles de prendre rapidement ses marques et de réussir des performances remarquables dès la première épreuve, les 13 et 14 janvier. Sous une météo changeante, il a bien progressé durant les séances d'entrainement sur le circuit de 3,3 km du Mike Pero Motorsport Park à Ruapan, en signant notamment un meilleur temps sur piste mouillée. Un mauvais choix de pneus le retardait lors des essais qualificatifs, mais il remontait progressivement jusqu'à la 5e position dans la troisième et dernière course.


« Je suis en train de vivre une expérience très intéressante », déclarait le jeune Français. « Le déroulement très concentré de ce championnat néo-zéelandais permet d'enchainer les roulages et les courses sur un rythme soutenu. L'ambiance est très bonne et la voiture agréable à piloter. L'excellent niveau de la compétition m'offre de bonnes références pour étalonner ma progression. J'occupe actuellement le 7e rang au classement provisoire. Les écarts sont serrés et je compte bien ne pas en rester là. »


Calendrier des Castrol Toyota Racing Series 2018

# 1 Ruapana 11-14 janvier : course 1 - P9, course 2 - P7, course 3 - P5, championnat P7 (127 pts)
# 2 Teretonga 18-21 janvier
# 3 Hampton Downs 25-28 janvier
# 4 Taupo 1-4 février
# 5 Manfeild 8-11 février

 

 

Communication Charles Miilesi / © Bruce Jenkins Photography 

© Powered by Kartinside